Et le rèves devient relatité
Et le rèves devient relatité

Au début, le rêve n’offrait qu’un tableau confus dans lequel tout se heurtait: bâtisse, théâtre, instruments, musique, livres… étaient là, pêle-mêle. Il était temps de se lancer ! Et le rêve d’un seul homme devint alors l’objectif d’une Association: « As Sawt El Atiq » (la Voix d’Antan).

plus »
Ecole Pour Musique & Arts

Qolo a l'Opera House - Sydney

plus »

Quoi De Noeuf

Qolo a l'Opera House - Sydney

Qolo a l'Opera House - Sydney

Qolo a l'Opera House - Sydney

» plus

Qolo a Pontarlier

Qolo a Pontarlier

CONCERT : "LE CHANT LIBANAIS EN FRANCHE-COMTÉ"

» plus

Nouveau Radio Qolo Application sur IPhone

Nouveau Radio Qolo Application sur IPhone

Cliquer ici pour telecharger Radio Qolo sur votre IPhone et entendre nos Diverses Hymns et Chansons.

» plus

Subito Trio En Concert

Subito Trio En Concert

Subito Trio En Concert le 23 Septembre 2012, au Couvent Notre Dame De Secours, Jbeil.

» plus

Cours De Langue Syriaque

Chers membres de la chorale, pour ceux qui desirent, un cours de langue syriaque sera donne chaque mardi a 19h precises avant les repetitions.

» plus

Quoi De Noeuf

B’shuf B’Inayk

B’shuf B’Inayk
"Elle s'est agenouillée devant le Seigneur de tous et l'a imploré d'écrire en elle l'histoire de la Passion qu'il a endurée pour notre salut.
Aussitôt, il est descendu de la Croix, les clous à la main et le sang coulant à son côté.
Alors il a commencé à écrire en elle , comme il lui a plu.
Très longue fut l'histoire écrite par l'agneau.
Il a mis trente ans pour accomplir son désir" (chant n°8).

Elle, c'est Rafqa RAYYIS (1832-1914) une moniale de l'Ordre Libanais Maronite. Sa vie est une vie de douleur, mais aussi d'endurance et de sainteté. Elle est aveugle; mais le Seigneur l'imprègne de sa lumière, et c'est par ses yeux qu'elle voit très loin. De cette idée est venu le titre de l'album : "...bchouf b'inayk" : je vois par tes yeux.

Oui, c'est une vie de souffrance, demandée par la moniale. exaucée par le Seigneur. Avec Rafqa, la souffrance se transforme en grâce, en don, en projet d'amour et de sainteté. Son état de santé se dégrade progressivement ; ses douleurs oculaires deviennent intolérables. Cependant, elle ne cesse de répéter : "Avec Tes souffrances, O Seigneur; O Seigneur, pour Ta gloire. ».  La patrie de Rafqa est le Liban. C'est la terre des Cananéens et des Phéniciens, mentionnée avec enthousiasme et émerveillement plus de soixante fois dans les Ecritures Saintes. C'est également une aventure de souffrance, de martyre et de sainteté. .

Par la musique, le père Miled Tarabay nous fait voyager à travers la vie de Rafqa. Souvent on présente un saint ou un bienheureux à travers une icône ou une biographie. Dans cet album, la vie et la personnalité de la bienheureuse Rafqa sont illustrées à travers la musique et la poésie, très chères aux coeurs des Libanais.

Les textes sont écrits par P. Raphael Matar, P. Jean Khawand, P. Charbel Chahine et le poète Assa'ad Seb'ali, et la musique est composée par le père Miled Tarabay. Poésie et musique se complètent et s'étreignent pour nous donner une image fidèle et claire de la vie de Rafqa. Les chants sont en langues arabe et syriaque (branche de l'araméen) et en dialecte libanais. L'album contient des chants de genre religieux et proprement liturgique, et des chants de genre populaire (les chants 10.1-10.5 Dayrik rah yeb'a). Le groupe "As-Sawt il-'Ati'" (la voix d'antan) : solistes, instrumentistes et chorale, chante pour prier et nous invite à partager sa louange.

Dans le premier chant, a capella, Rafqa s'adresse au Seigneur. L'interprétation de la mélodie et des paroles reflète Rafqa en présence du Seigneur. Des troisième et huitième chants, en syriaque, retentit l'écho de la Vallée Sainte, de Qadisha, de Qozhaya, l'écho des chants et des cantiques entonnés par les ermites et les moines; une tradition de mille cinq cents ans. Il est rare de trouver un chant syriaque composé récemment et chanté dans l'Eglise maronite, bien que la langue syriaque soit la langue liturgique de cette Eglise. Le père Miled Tarabay, conscient de ce fait et toujours fidèle à l'esprit de la musique maronite, ne se lasse pas d'interpréter des poésies et des textes syriaques en musique.

Le père Miled réalise par son art ce dont témoignait la bienheureuse Rafqa dans sa vie : don de soi total au Seigneur, sacrifice, douleur mais avec joie, et dans tout cela un témoignage... voire une vocation. une aventure.de sainteté ! ! P. Badih EL-HAJJ
«Production

Calendar

Newsletter